• Ne laissons pas la société corrompre nos coeurs

    Quand t’es p’tit tu crois que les grands détiennent la vérité

    L’ampleur de leurs conneries tu ne peux pas l’imaginer

    On t’apprend à te comporter, t’enseigne les bonnes valeurs

    Mais vit’ tu te rends compte, y a un blem dans nos mœurs

    Dans notre société, est-ce le bien ou le mal qui domine ?

    Dites-moi qu’est-ce qui alimente nos racines ?

    Tu crois que t’es libre, que c’est dépassé l’esclavage

    Qu’heureusement on ne vit plus au Moyen-âge

    Mais on est enfermé, dépendant de notre système

    L’immoralité, les injustices sont toujours extrêmes

    On trime pour faire entendre notre voix

    On trime pour  le droit d’avoir le choix

    Aujourd’hui  la propagande est pt’etre plus implicite

    A survivre, parfois comme des cons,  elle nous incite

    Notre société nous condamne à rester à notre place

    Mais existe-t-elle ? Et on en fait quoi de ceux qui dépassent ?

    On n’est pas des pions, ni des étiquettes

    A quand l’électrochoc dans nos têtes ?

    Même si on a la conscience on ferme nos gueules

    On a l’impression qu’insurgés on est les seuls

    On renonce à se bouger, prenant pas le risque de se mouiller

    Parce qu’on sait que toujours plus bas on peut tomber

    On se fait tout petits on devient des moutons

    Parce que tout’ façon on ne voit pas de solutions

    Il me semble que nos institutions sont corrompues

    Que les règles changent sans cesse à notre insu

    Comment moufter ? Les cons se protègent entre eux

    T’as déjà pensé qu’on pouvait être plus nombreux ?

    Pourquoi la solidarité sonne comme une utopie ?

    Cher humains autour de moi, où est la vie ?

    Je ne sais même plus dans ce monde ce qui est normal

    Maintenant quand tu te révolte, t’est direct un marginal

    Ou alors celui qui ose passe pour un ignorant

    Alors on fait quoi ? On se la ferme ? On fait semblant ?

    Alors on fait quoi ? On cherche les coupables ?

    C’est marrant personne ne se sent responsable.

    A se lamenter croyez vous qu’on avancera ?

    A user de la violence en faisant scandale on vaincra ?

    Juste pour rappel on est des humains comportons nous comme tel

    Même si notre société désabusée et égoïste nous ensorcèle

    On est entouré de capitaliste, matérialiste, vrai et pseudo fascistes

    Mais n’oublions pas que des millions de cœurs battent, existent

    Alors oui on est désespéré, on peine à voir la lumière

    Mais cherchons les étoiles au milieu de nos misères

    Aux élections on a le choix entre le pire et le moins pire

    Ce n’est pas pour ça que de voter on devrait se retenir

    Quand on porte plainte on sait que surement ça mènera a rien

    Mais continuons ne lâchons  pas ce besoin de faire vaincre le bien

    Au possible ne nous rangeons pas du mauvais côté

    Luttons, prenons conscience, n’oublions pas qui on est

    Commençons à réformer notre propre cœur

    Réfléchissons à ce qu’est vraiment le bonheur

    Brisons ces erreurs qui se répètent, ces mêmes scènes

    N’oublions pas que le même sang coule dans nos veines

    Le progrès est possible, pas à pas brisons nos chaines

     

    Ne laissons pas la race humaine se résumer à la haine 

    20/07/2014


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :